Portrait

Brigitte Clarysse est née le 25 avril 1959 à St Wandrille Rançon à quelques centaines de mètres du lit de la seine. Elle est née dans la maison où elle habitera jusqu’à l’âge de 17 ans.

Elle dessine depuis qu’elle a 3ans: à cette époque c’était des mères avec leurs enfants…à la recherche du bonheur. Des personnages, rien que des personnages et toujours en mouvement.

De la primaire jusqu’au lycée ce goût pour le dessin ne la quitte pas. Ce qu’elle veut dessiner ce sont toujours des bonhommes en mouvement et même des foules de bonhommes en mouvement. Le mouvement c’est la vie.

Dès qu’elle le peut, c’est à dire à 20 ans, elle s’inscrit au concours d’entrée à l’école des Beaux Arts de Rouen. Elle y suivra des cours de graphisme, de décoration, de modelage et de nus à raison de 4h par semaine pendant 13 ans. C’est là qu’elle acquiert la précision et la vitesse d’exécution nécessaires pour insuffler  le mouvement.

En 1996 Brigitte donne naissance à sa fille Lisa. Elle va ralentir sa  pratique du dessin sans l’arrêter complètement. Pendant 3 ou 4 ans elle fait de la peinture à l’huile mais ne persiste pas. Entre 2000 et 2009 elle s’essaie à plusieurs techniques avec le fusain et le pastel. Et toujours des groupes en mouvement et des foules colorées. Tout ce qu’elle produit elle le donne …à sa famille, à ses amis et elle accroche quelques tableaux dans sa maison.

Lisa est maintenant assez grande pour que Brigitte puisse consacrer plus de temps à la passion qui la tient depuis si longtemps. Alors à l’approche de la cinquantaine et avec le souvenir de l’adolescence, en février 2009, elle se réinscrit au cours de nu à l’école des Beaux Arts de Rouen et se remet au travail. Elle travaille plutôt le soir et avec de la musique, beaucoup de musique. Des corps nus en mouvement. De la sensualité et de l’intimité. La technique s’affine  et se personnalise. Brigitte Clarysse utilise l’encre de chine et l’aquarelle, pas toujours de manière académique. elle produit ses œuvres dans tous les formats.

Le souvenir des couleurs changeantes du ciel des boucles de la Seine et la musique donnent l’essentiel de l’émotion qui est à la source de son œuvre.

 

 

Publicités

Une réponse à “Portrait

  1. coucou!

    sympa ton blog…mais je suis une inconditionnelle de tes oeuvres…
    merci pour l’insertion de mon site…le petit commentaire qui va avec me touche…j’aime le rêve des autres…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s